Le Monde

Paris La Défense Arena, futur hôpital de campagne contre le coronavirus ?

La salle de sport et de spectacle des Hauts-de-Seine a proposé le 31 mars d’accueillir des patients atteints du Covid-19, alors que les hôpitaux d’Ile-de-France sont proches de la saturation. L’initiative est étudiée par l’Agence régionale de santé, qui pourrait transformer le stade en centre de soins d’urgence.

Paris La Défense Arena s’engage dans la lutte contre le coronavirus. Le plus grand stade modulable d’Europe et ses 30 000 places, propriété du club de rugby le Racing 92, propose d’accueillir des malades du Covid-19.

L’annonce émane de son propriétaire Jacky Lorenzetti, qui souhaite soulager les hôpitaux franciliens déjà surchargés. “L’idée lui est venu naturellement, l’enceinte a déjà hébergée des SDF ces deux dernières années après le déclenchement du plan Grand Froid*”, indique Jean-François Lamour, ancien ministre des Sports et conseiller de Jacky Lorenzetti.

Un espace de 1000 mètres carrés pour accueillir les malades

Outre la salle principale qui accueille concerts et rencontres sportives, l’enceinte dispose d’une salle polyvalente annexe de 1 000 mètres carrés. Elle pourrait accueillir des dizaines de malades, et dispose de toutes les commodités nécessaires : douches, sanitaires, équipements chauffés et même un restaurant d’entreprise qui pourrait reprendre son activité. “Nous avons remis en route les chambres froides pour les autorités de santé puissent conditionner les médicaments en cas de réquisition du stade.”

En plus d’un toit, l’enceinte propose également de mettre à disposition une partie de son personnel. “Plusieurs salariés sont en permanence sur le site pour assurer la sécurité, l’entretien et la maintenance, rappelle l’ancien ministre de Jacques Chirac. Ils sont plusieurs à s’être portés volontaires si l’Agence régionale de santé (ARS) réquisitionne le stade, nous pourrions donc mobiliser entre trois et quatre personnes par jour.”

Jean-François Lamour, conseiller de Jacky Lorenzetti est le propriétaire de Paris La Défense Arena.
Potentiel centre de soins selon l’ARS

Réquisitionner cette infrastructure a l’avantage de pouvoir se faire sans une logistique compliquée souligne Jean-François Lamour. “On pourrait ouvrir l’enceinte aux malades en une demi-journée. Une grande partie des équipements nécessaires incombe aux autorités sanitaires. On attend désormais que l’ARS d’Ile-de-France donne son feu vert.”

L’autorité sanitaire a pris en compte la proposition de Paris La Défense Arena. Elle a désigné le stade comme un potentiel centre de soins d’urgence des malades du Covid-19, grâce à “ses équipements chauffés qui disposent des commodités nécessaires”. Si la réquisition du stade devrait survenir dans les prochains jours, aucune date précise n’a été fixée pour le moment. Contactée, l’ARS n’a pas répondu à nos sollicitations. L’agence est en contact étroit avec la préfecture des Hauts-de-Seine, qui diligenterait l’installation du centre de soins d’urgences.

D’autres enceintes sportives réquisitionnées

Paris La Défense Arena ne fait pas figure d’exception. Ailleurs en France, d’autres enceintes sportives offrent leur service dans cette crise sanitaire exceptionnelle. A Nancy, la ville a réquisitionné quatre gymnases pour les transformer en centres de dépistage. Les clubs de football français aussi réfléchissent à leur implication dans la crise. L’Olympique de Marseille a annoncé le week-end dernier que le stade Vélodrome et son centre d’entraînement pourraient être utilisés pour héberger du personnel soignant, stocker du matériel et de la nourriture.

Ce type de dispositif est déjà mis en place dans d’autres pays européens. En Espagne, le stade Santiago Bernabeu de Madrid est utilisé comme base logistique pour le matériel médical des établissements hospitaliers.

* En 2018 et 2019, plusieurs dizaines de SDF avaient trouvé refuge dans cette infrastructure sportive inaugurée en octobre 2017.

A lire aussi : La Fédération française de tennis met son centre d’entraînement à disposition de l’AP-HP

Irvin Blonz