Le Monde

[VIDÉO] 5G et coronavirus: la science à l’épreuve des théories du complot

Les installations liées à la mise en place prochaine de la 5G seraient-elles impliquées dans l’apparition de l’épidémie de Covid-19? Retour sur un scénario complotiste qui va jusqu’à pousser des Britanniques à incendier des antennes téléphoniques. 

“Je n’ai jamais vu un patient marcher tranquillement, et d’un coup, s’effondrer à cause d’une pneumonie. Ça n’arrive jamais. Par contre, ça arrive vraiment avec la 5G.” C’est ce que soutenait une Britannique, le 28 février dernier, sur une radio amateur. Au Royaume-Uni, la théorie selon laquelle les installations liés aux ondes de la 5G auraient provoqué l’épidémie de coronavirus, a de nombreux adeptes. Et ils ne s’expriment plus uniquement sur internet et les réseaux sociaux. Depuis quelques jours, certains vont même jusqu’à incendier des antennes téléphoniques. 

Cette théorie est appuyée par Thomas Cowan, un médecin américain. Pour lui, l’installation de la 5G à Wuhan aurait contribué à faire de la ville chinoise le berceau du Covid-19. Son statut de professionnel de la santé contribue à convaincre certains du bien-fondé de cette théorie, selon Julien Giry, chercheur en sciences politiques à l’université Rennes 1 et spécialiste des théories du complot. On trouve toujours des médecins, des scientifiques qui vont appuyer ces théories. Ils vont être stratégiquement relayés par les milieux conspirationnistes, qui y trouvent un appui inespéré.” 

Des théories contredites par la science

Malgré l’aplomb de ces déclarations, elles ne sont pas fondées scientifiquement. En effet, “Un virus est un micro-organisme qui va passer d’un individu vivant à un autre. Il ne peut pas passer par des ondes”, explique Pascal Charbonnel, médecin généraliste dans l’Essonne. Un argument béton qui n’empêche pas les théoriciens du complot d’élaborer les pires scénarios. Comme le rappelle Julien Giry: “En 1918, pendant la pandémie de la grippe espagnole, certains ont expliqué qu’il s’agissait d’une conséquence de l’implantation massive des antennes de relais radio. Ce qui était tout à fait faux, car la généralisation de ces antennes date de 1920.” CQFD. 

A lire aussi : [VIDÉO] La revue de presse de la semaine du 6 avril 2020

Julie Vitaline, Rachel Saadoddine, Nicolas de Roucy
@julievitaline_ / @RSaadoddine / @NicolasdeRoucy